Les meilleurs disques SSD en 2021

Vous souhaitez vous équiper d’un disque SSD interne ou externe mais vous ne savez pas quel équipement choisir ?

Découvrez notre top 10 des meilleurs disques SSD en 2021.

Le top 10 des disques SSD en 2021

Samsung 980 Pro

Samsung 980 Pro

Caractéristiques
Stockage numérique : 1 To
Interface matérielle : PCI Express 4.0
Vitesse de lecture : 7000 Megabytes par seconde
Les plus
système de contrôle thermique complet
performances PCIe Gen4 inégalées
cryptage AES 256 bits
garantie de 5 ans
L’avis de la rédaction : 9.5 out of 10 stars (9,5 / 10)

Pour ceux qui recherchent le meilleur, ne cherchez pas plus loin que le Samsung 980 PRO. Samsung associe son contrôleur SSD Elpis 8nm PCIe 4.0 x4 NVMe interne au V-NAND le plus rapide de la société pour offrir des performances incroyables.

Le Samsung 980 Pro offre un débit allant jusqu’à 7/5 GBps et supporte plus d’un million d’IOPS en lecture/écriture aléatoire, ce qui en fait le SSD le plus réactif que nous ayons testé. Le disque est livré avec toutes les fonctionnalités que vous pourriez attendre d’un SSD NVMe haut de gamme ce qui en fait le disque de très grande qualité même si son prix (autour de 220 €) peut refroidir certains acheteurs.

Samsung X5 Portable SSD 1 To

Caractéristiques
Stockage numérique : 500 Go, 1 To, 2 To
Interface matérielle : Thunderbolt
Vitesse de lecture : 2800 megabytes par seconde
Les plus
extrêmement rapide
Thunderbolt 3
L’avis de la rédaction : 8 out of 10 stars (8 / 10)

EN tant que professionnel ou que créatif, vous pouvez avoir besoin de gagner du temps avec un SSD NVMe externe, dans ce cas le SSD portable Samsung X5 est le candidat idéal. Grâce à son utilisation du Thunderbolt 3, à sa construction robuste en magnésium et à son cryptage AES 256 bits, il est rapide, sûr et durable : tout ce que vous voulez dans un disque dur SSD externe dans lequel vous pouvez stocker tout votre travail créatif. Ce n’est pas un accessoire bon marché mais c’est l’un des meilleurs SSD et son prix est correct – autour de 350 € pour la version de 1 To de capacité.

Patriot Viper VPR100

Patriot Viper VPR100

Caractéristiques
Stockage numérique : 256 Go, 512 Go, 1 To, 2 To
Interface matérielle : PCIe 3.0 x4 / NVMe 1.3
Vitesse de lecture : 3300 Mo par seconde
Les plus
SSD M.2 Disque SSD hautes performances
dissipateur de chaleur RGB design
Excellente endurance
L’avis de la rédaction : 8.5 out of 10 stars (8,5 / 10)

Le bouclier thermique intégré ajoute non seulement beaucoup à l’esthétique du Viper VPR100, mais il maintient également le SSD au frais quelle que soit la charge de travail. Les LED apportent une toucbe design qui plaira aux amateurs, d’autant plus qu’elles n’ajoutent de chaleur significative.

Ainsi, quel que soit votre style, vous n’aurez pas à vous soucier de votre choix. Si vous construisez un setup entièrement RGB ou simplement une nouvelle installation de jeu à laquelle vous voulez ajouter un peu de couleur, le Viper VPR100 sera un choix parfait. Ce modèle est Vendu autour de 225 € dans sa version 1 To. A noter qu’il n’est pas compatible avec les ordinateurs portables.

TeamGroup T-Force Cardea Zero Z440

TeamGroup T-Force Cardea Zero Z440

Caractéristiques
Stockage numérique : 1 To
Interface matérielle : PCIE x 16
Vitesse de lecture : 5000 Megabytes par seconde
Les plus
excellentes vitesses de lecture et d’écriture du PCI Express 4.0
Taux de TBW élevé
garantie de cinq ans
L’avis de la rédaction : 9.5 out of 10 stars (9,5 / 10)

Le disque obtient de bonnes notes à la fois pour ses performances testées et sa durabilité nominale, tout en abandonnant les solutions de refroidissement encombrantes vues dans les précédents efforts de TeamGroup comme le T-Force Cardea II.

Si vous possédez déjà une carte mère AMD X570, B550 ou TRX40 et que vous recherchez la vitesse de stockage, envisagez d’utiliser la carte SSD TeamGroup T-Force Cardea Zero Z440 M.2 pour atteindre le sommet du classement des vitesses. La carte est vendue aux alentours de 250 €.

ADATA XPG Gammix S50 Lite 1 To

Adata XPG Gammix S50 Lite

Caractéristiques
Stockage numérique : 1 To, 2 To
Interface matérielle : PCI Express x4
Taille du cache : 1 To
Les plus
prix abordables
performances concurrentielles
Cryptage AES 256 bits
design attrayant
L’avis de la rédaction : 9 out of 10 stars (9 / 10)

Le XPG SX8200 Pro d’Adata a été le meilleur SSD de sa catégorie pendant un certain temps mais le XPG Gammix S50 Lite l’a légitimement détrôné en tant qu’un des meilleurs SSD sur le marché.

Il n’est pas aussi rapide que certains de ses concurrents PCIe Gen4 mais il met performe mieux que bon nombre des meilleurs SSD PCIe Gen3 disponibles, il est également doté de nombreuses fonctionnalités. De plus, il garde la tête froide grâce à un élégant dissipateur thermique en aluminium brossé et affiche une très bonne endurance. Ce modèle est commercialisé aux alentours de 160 €.

Sabrent Rocket 4 Plus

Sabrent Rocket 4 Plus

Caractéristiques
Stockage numérique : 1 To, 2 To, 4 To
Interface matérielle : Solid-state drive
Vitesse de lecture : 7100 Megabytes par seconde
Les plus
exécution séquentielle rapide
cache dynamique consistant
prix compétitif
design intéressant
L’avis de la rédaction : 8.5 out of 10 stars (8,5 / 10)

Alimenté par le contrôleur SSD NVMe 4.0 x4 PCIe PS5018-E18 de Phison et le flash TLC 96L de Micron, le Sabrent Rocket 4 Plus est extrémement performant en terme de vitesse d’écriture. Non seulement il est rapide avec son PCB noir et son dissipateur de chaleur mais c’est aussi une M.2 attrayante.

À des prix inférieurs à ceux de WD et de Samsung, c’est un excellent rapport qualité-prix pour ceux qui cherchent à économiser de l’argent tout en obtenant des performances PCIe 4.0 très réactives. De plus, il offre une capacité jusqu’à 4 To, contrairement aux Western Digital et aux Samsung. Il faut tout de même noter qu’à son prix le plus bas, il ne dispose pas du cryptage matériel AES 256 bits. La version 2 To est vendue autour de 400 €.

WD Black SN850

WD Black SN850

Caractéristiques
Stockage numérique : 500 Go, 1 To, 2 To
Interface matérielle : PCIE x 4
Vitesse de lecture : 7000 Megabytes par seconde
Les plus
performances concurrentielles
grand cache dynamique SLC
garantie de 5 ans
L’avis de la rédaction : 9 out of 10 stars (9 / 10)

Avec des performances aléatoires toujours plus rapides, un profil d’écriture plus cohérent et une efficacité accrue, le 980 PRO de Samsung a été notre premier choix pour un NVMe PCIe 4.0 x4 de nouvelle génération mais le SN850 de Western Digital est le deuxième meilleur choix. En fonction du prix, vous ne pouvez pas vous tromper sur l’un ou l’autre pour la construction de votre station de travail ou de jeu. Cmptez environ 230 € pour une capacité de 1 To.

Le WD Black SN850 associé au nouveau contrôleur SSD WD Black G2 PCIe 4.0 x4 NVMe 1.4 16 nm dconstitue une amélioration substantielle de l’architecture SSD. Le WDs Black SN850 peut supporter des vitesses allant jusqu’à 7/5,3 GBps et fournir des performances aléatoires très réactives. Mais cela se fait au prix d’une consommation électrique élevée en mode veille. De plus, contrairement au Samsung 980 Pro, le WD Black SN850 ne dispose pas du cryptage AES 256 bits.

Samsung SSD Interne 860 EVO 1 To

amsung SSD Interne 860

Caractéristiques
Stockage numérique : 1 To
Interface matérielle : SATA 6.0 Gb/s
Vitesse de lecture : 550 Megabytes par Seconde
Les plus
amélioration notable de la vitesse
endurance impressionnante
bon rapport qualité/prix
garantie de 5 ans
L’avis de la rédaction : 9 out of 10 stars (9 / 10)

Bien qu’il soit limité par l’interface SATA3, le Samsung 860 Evo offre des performances identiques à celles de son prédécesseur, avec des vitesses de lecture/écriture améliorées et un large éventail de facteurs de forme, tout en conservant son prix économique. Le 860 Evo est sans aucun doute le meilleur SSD pour tous ceux qui recherchent un SSD d’entrée de gamme sans avoir à casser leur tirelire. La version 1 To est vendue autour de 120 €.

Silicon Power US70 M.2

Silicon Power US70 M.2

Caractéristiques
Stockage numérique : 1 To
Interface matérielle : PCI
Vitesse de lecture : 5000 Megabytes par seconde
Les plus
vitesse intéressante
bon rapport qualité/prix
prise en charge NVMe 1.3
L’avis de la rédaction : 7.5 out of 10 stars (7,5 / 10)

Le Silicon Power US70 ramène le prix des SSD PCIe 4.0 à un niveau de prix raisonnable (aux alentours de 200 €). Il est rapide pour un lecteur orienté valeur, et a une grande endurance. Ce modèle offre une entrée abordable dans le domaine de la vitesse des SSD PCIe 4.0 mais ce n’est pas le plus rapide ni même le moins cher des équipements offrant ces vitesses.

Corsair MP400

Corsair MP400

Caractéristiques
Stockage numérique : 1 To, 2 To, 4To, 8 To
Interface matérielle : PCIe Gen 3 x4 M.2
Vitesse de lecture : 3400 Megabytes par seconde
Les plus
prix compétitif
mémoire NAND QLC 3D haute densité
garantie de 5 ans
grande capacité
L’avis de la rédaction : 8.5 out of 10 stars (8,5 / 10)

Le Corsair MP400 est un sérieux challenger pour le top 3 de ce classement. Il offre beaucoup de stockage (jusqu’à 8 To) pour que vous en ayez le plus possible pour votre argent. Mais, ce n’est pas un SATA SSD. C’est un SSD NVMe PCIe et non un SSD lent. Il est compétitif en termes de vitesse par rapport à de nombreux autres SSD PCIe 3.0, et son prix est inférieur (aux alentours de 650 € pour le modèle de capacité 4 To). Sa faible endurance est à peu près le seul inconvénient mais ce n’est pas un problème majeur pour les utilisateurs qui n’écrivent pas des tonnes de données.

Notre sélection de disques SSD

par capacité

par marque

FAQ sur les SSD

Disque-SSD.fr, comme son nom l’indique, est dédié à l’univers du Solid State Drive (ou SSD) qui est un procédé novateur de disque dur interne conçu en Flash et pourvu de connecteur SATA, SATA II, IDE… Retrouvez nos réponses aux questions fréquemment posées sur cette technologie.

Quelle est la différence entre un disque HDD et SSD ?

La principale différence entre un SSD et un disque dur réside dans la manière dont les données sont stockées et accessibles. Un disque dur mécanique (HDD) est un dispositif de stockage traditionnel qui utilise des plateaux mécaniques et une tête de lecture/écriture mobile pour accéder aux données. Un disque dur à semi-conducteurs (SSD) est un type de dispositif plus récent et plus rapide qui stocke les données sur des puces mémoire accessibles instantanément.

Jusqu’à la fin des années 2000, lorsque vous achetiez un nouveau disque dur ou un ordinateur personnel, vos choix en matière de stockage sur disque dur étaient limités à la taille et à la vitesse. Mais aujourd’hui, lorsque vous achetez un nouveau PC, vous êtes confronté à deux options très différentes.
Les ordinateurs portables sont disponibles avec des SSD et des disques durs. L’objectif de base d’un SSD ou d’un disque dur est le même : ces dispositifs de stockage préservent vos souvenirs, votre musique, vos documents et vos programmes. Mais la technologie qui les sous-tend est très différente :

  • les disques durs : Un boîtier contient une série de plateaux recouverts d’un revêtement ferromagnétique. La direction de la magnétisation représente les bits individuels. Les données sont lues et écrites par une tête (similaire à celle des disques vinyles) qui se déplace extrêmement rapidement d’une zone du disque à une autre. Comme toutes ces pièces sont mécaniques, le disque dur est le composant le plus lent de tout ordinateur et également le plus fragile.
  • SSD : Ces nouveaux types de disques stockent des informations sur une mémoire flash, qui consiste en des cellules de mémoire individuelles stockant des bits qui sont instantanément accessibles par le contrôleur.

En ce qui concerne la quantité d’informations que vous pouvez stocker sur chaque type de disque, il n’y a pas de différence notable de capacité de stockage. Vous pouvez obtenir des disques durs et des disques SSD de capacité similaire. En général, la plage est de 128 Go à 8 To. Il faut tout de même noter que les SSD de grande capacité sont toujours plus chers que leurs équivalents classiques.

Si vous cherchez simplement un moyen peu onéreux de stocker des fichiers, vous pouvez toujours opter pour la technologie des disques durs HSS. Ils offrent beaucoup de téraoctets à des prix abordables. Mais pour votre disque principal (contenant votre système d’exploitation, vos applications et les fichiers les plus utilisés), vous avez tout intérêt à vous équiper f’un disque SSD car il offre des performances supérieures notamment en terme de vitesse de lecture et d’écriture.

De par ses qualités, ce nouveau lecteur a progressivement remplacé le disque dur mécanique ces dernières années.

Les avantages du SSD sur le HDD :

  • L’absence de pièces mécaniques confèrent de facto au SSD une garantie contre les pannes dûes à l’usure, aux vibrations et aux chocs inopinés
  • Pas de bruit puisqu’il n’y a pas de pièces en mouvement
  • Une émission de chaleur inférieure à celle des disques durs HDD
  • Une consommation électrique réduite et donc une plus longue durée de vie des batteries pour les ordinateurs portables
  • Le temps d’accès aux données est 60 plus rapide qu’avec un disque dur HDD classique
  • Une latence beaucoup plus faible (d’environ 0,07 ms contre 7-9 ms)
  • Des taux de transfert beaucoup plus élevés pour la lecture et l’écriture de fichiers
  • Un poids nettement inférieur ce qui rend les systèmes beaucoup plus portables et plus légers

Quel prix pour un disque interne SSD ?

Qu’il s’agisse de 128 Go ou de 8 To, le coût par gigaoctet vous donnera une base de référence pour comparer un disque à un autre et savoir s’il semble ou non avoir une bonne valeur en fonction de ses caractéristiques et de sa durabilité.

En moyenne, un SSD interne peut coûter entre 9 et 14 centimes d’euro par gigaoctet en 2021 et les prix baissent chaque année avec les évolutions technologiques. En règle générale, les disques plus petits (moins de 240 Go) coûtent plus cher par gigaoctet mais ils deviennent moins chers à mesure que l’on passe aux niveaux de capacité de 500 Go, 1 To et 2 To. Cependant, il arrive qu’un disque de 2 ou 4 To exige un prix plus élevé par gigaoctet que les modèles de plus petite capacité d’une même gamme.

Le prix va être déterminé par la capacité de stockage mais également par d’autres éléments comme le nombre de couches, la technologie de l’équipement et le type de mémoire de stockage.

Qu’est-ce que La technologie de mémoire Flash ?

La puce et le contrôleur mémoire sont les éléments les plus importants d’une carte mémoire. La puce mémoire est basée sur la technologie mémoire flash qui est un stockage à semi-conducteurs, non volatile et réinscriptible. Solid-State signifie qu’il ne contient ni pièce mobile ni mécanique et, par conséquent, est à l’abri des défaillances mécaniques et des dommages dûs aux chocs, mouvements ou aux vibrations. Son fonctionnement est également complètement silencieux (0 décibel).

La technologie non Volatile de la mémoire flash stocke les bits d’information dans des cellules conçues a base de plaquettes de silicium qui ne nécessitent aucune alimentation pour retenir les informations enregistrées.

Son mode de fonctionnement ressemble en fait a une association entre une mémoire Ram et un disque dur,
il stocke les données numériques dans les cellules de mémoire comme la mémoire vive et stocke les informations comme un disque dur lorsque l’appareil est éteint.
En comparaison à d’autres supports de stockage La mémoire flash se distingue en offrant des caractéristiques telles que la longévité, la fiabilité, une faible consommation d’énergie et tune rès haute vitesse de transfert et tout ceci dans un format réduit. Le seul inconvénient est le coût de fabrication qui est plus élevé par rapport aux disques durs, CD et DVD.

Il existe deux différentes technologies de mémoire flash, NOR et NAND. La mémoire flash NAND est idéale pour les cartes mémoire, car moins coûteuses et peut accueillir plus de capacités de stockage. Les fabricants de carte mémoire utilisent les différentes technologies NAND soit pour « gonfler » artificiellement leur carte mémoire soit pour réduire les coûts de fabrication. Les technologies les plus usitées dans la mémoire flash sont le SLC Single-Level Cell, MLC Multi-Level Cell, MBC (MultiBit cell) et de chip stacking (emboitement de puces).

Quelle capacité choisir pour un SSD interne ?

  • 128 Go :
    Ces disques de faible capacité sont maintenant à éviter. Ils ont tendance à avoir des performances plus lentes en raison de leur nombre minimal de modules de mémoire. De plus, après y avoir installé Windows et quelques jeux, vous manquerez d’espace. De plus, vous pouvez passer au niveau supérieur pour quelques euros supplémentaires.
  • 250 Go :
    Ces disques sont moins chers que ceux avec une capacité supérieure mais ils sont tout de même assez encombrants, surtout si vous utilisez votre PC pour y installer votre système d’exploitation, vos jeux et éventuellement une grande médiathèque. Si vous disposez d’une marge de manœuvre dans votre budget, il est conseillé d’augmenter la capacité d’au moins un niveau pour passer à un disque de 500 Go.
  • 500 Go :
    Les lecteurs de ce niveau de capacité offrent un espace raisonnable à des prix décents, bien que les lecteurs de 1 To soient de plus en plus attrayants.
  • 1 To :
    À moins que vous ne disposiez d’une vaste bibliothèque de médias ou de jeux, un disque de 1 To devrait vous offrir suffisamment d’espace pour votre système d’exploitation et vos programmes et il vous restera de la place pour les futurs logiciels et fichiers.
  • 2 To :
    Si vous travaillez avec des fichiers multimédia volumineux ou si vous disposez simplement d’une grande ludothèque à laquelle vous voulez pouvoir accéder sans avoir à modifier l’installation, un lecteur de 2 To vaut souvent le prix fort.
  • 4 To et plus :
    Un SSD de 4 To sera assez cher – généralement plus de 500 € – et vous n’aurez pas beaucoup d’options. Samsung vend des disques de 4 To pour le grand public depuis des années, mais de nombreuses autres sociétés ont respecté la limite de 2 To à moins que vous ne vous orientiez vers un stockage d’entreprise plus coûteux. Si vous êtes un utilisateur de bureau ou si vous avez un ordinateur portable de jeu avec plusieurs disques et que vous souhaitez une grande capacité, il est préférable d’opter pour une paire de petits SSD, qui vous permettront souvent d’économiser des centaines de dollars tout en offrant à peu près le même espace de stockage et la même vitesse. Jusqu’à ce que les prix baissent et que la concurrence s’intensifie, les disques de 4 To et plus seront relégués aux professionnels et aux riches amateurs.

Si les SSD sont plus rapides que les disques durs, ils ont une capacité de stockage moindre. Par conséquent, vous n’achetez généralement pas un SSD pour stocker des fichiers que vous utilisez rarement mais plutôt pour des programmes fréquemment utilisés. L’espace de stockage que vous choisissez dépend du nombre d’applications et de jeux que vous souhaitez stocker. Laissez un peu d’espace pour installer le système d’exploitation de votre ordinateur sur le SSD. De cette façon, il démarrera beaucoup plus rapidement. Un SSD de 1 To offre un bon compromis entre l’espace de stockage et le prix.

A quoi correspondent les vitesses d’écriture et de lecture des SSD ?

Au mieux, les SSD SATA atteignent des vitesses allant jusqu’à environ 550 Mo/s. Les SSD NVMe sont les plus rapides et atteignent des vitesses allant jusqu’à 5000 Mo/s. La vitesse d’écriture est la plus importante ici mais il existe différents types de vitesses :

  • Vitesse d’écriture (Mégaoctets par seconde) :
    Détermine la vitesse à laquelle vous stockez quelque chose sur le SSD par exemple lors du téléchargement d’un film.
  • Vitesse de lecture (Mégaoctets par seconde) :
    Définit la vitesse à laquelle un objet est transféré à un autre endroit par exemple lors du déplacement d’un gros fichier.
  • Vitesse d’écriture aléatoire (Entrées/sorties par seconde) :
    Détermine la vitesse à laquelle vous écrivez de nombreux petits fichiers sur le SSD par exemple lors de l’extraction.
  • Vitesse de lecture aléatoire (en entrées/sorties par seconde) :
    Détermine la vitesse à laquelle vous pouvez transférer de nombreux petits fichiers à un autre endroit par exemple lors de la sauvegarde d’un dossier contenant des photos.

2.5 ou M.2 : quel type de SSD privilégier ?

Les disques durs à semi-conducteurs les plus courants sont les SSD de 2.5 pouces et les SSD M.2. La norme mSATA est obsolète et une carte PCIe est principalement utilisée à des fins spécifiques comme un serveur. Nous allons expliquer la différence entre les 2,5 pouces et les M.2 :

SSD 2.5 pouces

2.5 pouces est la norme SSD pour les ordinateurs portables. En effet, il est aussi compact qu’un disque dur de 2,5 pouces et il utilise le même connecteur SATA. Cela signifie qu’il s’adapte à presque tous les ordinateurs portables mais aussi à de nombreux ordinateurs de bureau, NAS ou mini PC. Vérifiez dans le manuel de votre PC pour en être sûr. Le SSD de 2.5 pouces a l’avantage de pouvoir s’intégrer dans de nombreux appareils et d’être relativement abordable sion le compare à un M.2.

SSD M.2

Un SSD M.2 est beaucoup plus petit, il faut donc un connecteur M.2 spécial dans votre ordinateur portable ou de bureau. Assurez-vous que le M.2 est de la bonne taille, c’est-à-dire 22×42, 22×60 ou 22×80 millimètres. Choisissez entre deux types de SSD M.2 :

  • Le SATA M.2 est aussi rapide que le 2.5 pouces et s’adapte à n’importe quel connecteur M.2.
  • Le NVMe M.2 est jusqu’à 10 fois plus rapide que le SATA mais ne peut être installé que dans un connecteur M.2 avec une clé B.

De quel type de mémoire de stockage (NAND flash) avez-vous besoin ?

Lorsque vous achetez un SSD pour une utilisation informatique basique, vous n’avez pas forcèment besoin de vous intéresser au type de stockage qui se trouve à l’intérieur du disque. En fait, avec la plupart des options disponibles sur le marché de nos jours, vous n’avez de toute façon pas vraiment le choix. Mais si vous êtes curieux, nous vous présentons ci-dessous différents types de stockage. Certains d’entre eux sont beaucoup moins courants qu’autrefois et certains sont en train de devenir la norme.

  • Single-Level Cell (SLC) :
    Cette technologie de mémoire flash est apparue en premier et a été la principale forme de stockage flash pendant plusieurs années. Comme son nom l’indique, elle ne stocke qu’un seul bit de données par cellule, elle est extrêmement rapide et dure longtemps. Mais elle n’est pas très dense en termes de quantité de données qu’elle peut stocker ce qui la rend très coûteuse. À l’heure actuelle, au-delà des disques durs d’entreprise extrêmement coûteux, le SLC a été remplacé par des types plus récents et plus denses de technologie de stockage flash.
  • Multi-Layer Cell (MLC) :
    Cette technologie est venue après la SLC et a été pendant des années le type de stockage de choix pour sa capacité à stocker plus de données à un prix plus bas malgré sa lenteur. Pour contourner le problème de la vitesse, beaucoup de ces disques possèdent une petite quantité de cache SLC plus rapide qui sert de tampon d’écriture. Aujourd’hui, à part quelques disques grand public haut de gamme, le MLC a été remplacé par les prochaines étapes de la technologie de stockage NAND, le TLC et le QLC.
  • Triple-Level Cell (TLC) :
    La technologie TLC est encore plus lente que le MLC, elle est également plus dense en données ce qui a permis d’obtenir des disques moins onéreux avec plus de capacité de stockage. La plupart des lecteurs TLC (sauf certains des modèles les moins chers) utilisent également une technologie de mise en cache car le TLC seul, sans tampon, n’est souvent pas beaucoup plus rapide qu’un disque dur HDD.

    Pour les utilisateurs ordinaires qui utilisent des applications et des systèmes d’exploitation grand public ce n’est pas un problème car le disque n’est généralement pas écrit de manière suffisamment soutenue pour saturer la mémoire cache plus rapide. Pendant des années, la TLC a été la technologie de choix pour les disques durs grand public mais elle a également fini par être supplantée par la QLC.

  • Quad-Level Cell (QLC) :
    Cette technologie est en train de devenir la nouvelle norme pour les stockages SSD. Elle permet d’obtenir des disques moins chers et plus spacieux grâce à une augmentation de la densité. Mais cela s’accompagne souvent d’une moindre endurance ainsi que de vitesses d’écriture plus lentes et plus soutenues une fois que le cache du disque se remplit.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’actualité des disques SSD ? Visitez cette page pour retrouver les dernières nouveautés et les tests de disques récents.